Sujets de l'année 2017 - 2018

Etiquetage alimentaire

Pas d'adresse web pour l'instant
Description :
Les pouvoirs publics ont donné leur feu vert à un étiquetage nutritionnel, baptisé Nutriscore, censé informer les consommateurs sur la qualité des aliments qu'ils achètent. Cet étiquetage est cependant contesté sur le plan de son efficacité - il considère les aliments un par un, ne tient pas compte des besoins différenciés des personnes et peut avoir des effets pervers - et se trouve en butte à l'hostilité des industriels qui veulent développer leur propre système.
Participant(s) :

Cholestérol et statines

Pas d'adresse web pour l'instant
Description :
La controverse porte sur l'efficacité des statines, médicament donné aux personnes dont le niveau de cholestérol est élevé afin de prévenir les problèmes cardiovasculaires. Elle met en question l'origine des problèmes cardiovasculaires - le cholestérol est-il vraiment nocif pour les artères ou en fait protecteur? quelles sont les causes de l'artériosclérose? - et interroge les stratégies des grandes entreprises pharmaceutiques.
Participant(s) :

Gènes de la réussite scolaire

Pas d'adresse web pour l'instant
Description :
Existe-t-il un ou des gènes de la réussite scolaire ? La manière même d’énoncer la question sonne pour certains comme une évidence « Platon et Aristote évoquaient déjà les dons naturels » (Dechavanne, Dandrieux, Laurent 2016), quand elle relève en revanche pour d’autres d’une posture idéologique, dès lors ouverte aux dérives racistes et sexistes.
Participant(s) :

Glyphosate

Pas d'adresse web pour l'instant
Description :
Au terme d'une longue bataille, l'union européenne a décidé de renouveler l'autorisation du glyphosate pour 5 ans, alors que la France propose de mettre fin à son usage dans les trois ans. Au delà des argumentaires sur la nocivité potentielle de cet herbicide, deux questions ont été soulevées par les dernières péripéties de cette affaire: la fabrication de l'expertise dans les grandes agences européennes est-elle aujourd'hui satisfaisante? Comment l'agriculture peut-elle pallier l'absence du glyphosate dans les prochaines années sans menacer la production alimentaire?
Participant(s) :

Maternage intensif

Pas d'adresse web pour l'instant
Description :
Fondée sur la théorie de l'attachement élaborée par le psychiatre et psychanalyste anglais John Bowlby, et diffusée notamment par la Leche League, la pratique du maternage intensif repose sur l’idée qu’au même titre que manger ou dormir l’attachement est un des besoins primaires du nourrisson. Le portage de l’enfant, le « co-dodo » (l’enfant partage le lit des parents), un allaitement prolongé, font partie de cette pratique. Certains pédiatres les dénoncent, considérant que certains gestes peuvent présenter un danger de mort pour le nourrisson. Les dangers de l’aliénation des mères et des enfants sont également mis en avant par ses détracteurs.
Participant(s) :

Neuro-amélioration

Pas d'adresse web pour l'instant
Description :
L’évolution de l’homme n’est pas terminée, affirment les militants qui revendiquent un droit à améliorer l’homme par la technologie – ses performances cognitives en particulier. Les médicaments (anxiolytiques, antidépresseurs, stimulants cognitifs, etc.), la stimulation cérébrale trans-crânienne, les NBIC (i.e. nanotechnologies, biotechnologies, informatique et sciences cognitives) ou les techniques de séquençage de l’ADN peuvent-elles et doivent-elles être mises au service d’un tel projet ? Comment envisager une cohabitation entre cyborgs et humains biologiques 1.0 ?
Participant(s) :

Supprimer le franc CFA

Pas d'adresse web pour l'instant
Description :
Le Franc CFA, héritage de la période coloniale, est toujours la monnaie commune à 14 Etats africains. Il fait aujourd'hui l'objet de controverses qui portent à la fois sur des aspects économiques et symboliques: certains apprécient la stabilité monétaire dont son indexation sur l'euro est la garante; à l'inverse, d'autres dénoncent le poids que fait peser sa convertibilité avec l'euro sur la compétitivité des pays de la zone CFA. À la suite du déplacement présidentiel d'E. Macron à Ougadougou, la polémique s'enflamme. Alors que le président de la république française expliquait être ouvert, a priori, à une sortie volontaire du franc CFA de la part d'un payus désireux de rompre, la publication d'une tribune dans le Monde par l'économiste Kako Nubupko, critique de longue date du Franc CFA, conduit à son éviction de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF). De nombreuses associations, dont des économistes hétérodoxes, soutiennent l'économiste et dénoncent un retour de la censure d'État.
Participant(s) :

Publicités sur Internet

Pas d'adresse web pour l'instant
Description :
Le marché de la publicité en ligne est confronté à la prolifération des logiciels bloqueurs (AdBlockers) et à la fraude au clic publicitaire. Les pratiques et revendications des consommateurs et la redéfinition des positions des multiples acteurs impliqués dans la commercialisation des publicités (régies, annonceurs, agences) rendent incertain l’avenir de ces produits contestés et aux contours disputés de l’économie numérique.
Participant(s) :

Rythmes scolaires

Pas d'adresse web pour l'instant
Description :
La réforme des rythmes scolaires de 2014 a donné lieu à d’intenses débats. Destinée à améliorer la réussite des élèves en se rapprochant des «standards internationaux » (journées allégées, semaine de quatre jours et demi, année plus étendue), elle a suscité des interrogations quant à son adaptation aux rythmes biologiques et psychologiques des écoliers. Des recherches en psychologie, en science de l’éducation et en chronobiologie sont venues alimenter la controverse en fournissant des données et des analyses de l’incidence des aménagements du temps scolaire sur les niveaux et les variations de l’attention de l’enfant scolarisé. De plus, certains parents et certains enseignants ont regretté un renforcement des inégalités liées aux capacités différenciées des municipalités d’organiser des activités périscolaires de qualité. La récente décision du gouvernement de laisser aux mairies le soin de choisir le rythme de leurs écoles a redonné une actualité au débat.
Participant(s) :

Vaccins et Myofasciite à macrophages

Pas d'adresse web pour l'instant
Description :
Depuis quelques années, la controverse sur la myofasciite à macrophages (MFM) sévit en France. La MFM serait une maladie neurologique qui affecterait les tissus musculaires et entrainerait ainsi une fatigue chronique. Il s’agit de savoir par cette controverse, si la présence d’aluminium, utilisé comme adjuvant dans les vaccins depuis les années 90, a des effets secondaires sur la santé et si la MFM existe belle et bien. Cette controverse touche aussi bien la communauté scientifique qui reste partagée sur ces questions (quels effets réels ? quelles alternatives ?), que les associations de malades qui invoquent la concertation citoyenne et font circuler des pétitions pour toucher l’opinion publique. Des plaintes ont été déposées par des personnes vaccinées et touchées par la MFM. Tous ces éléments attirent l’attention du Ministère de la Santé à qui il est demandé de réagir.
Participant(s) :

Obligation vaccinale

Pas d'adresse web pour l'instant
Description :
La décision du gouvernement de rendre obligatoires 11 vaccins a suscité un certain nombre de critiques au delà des mouvements anti-vaccins. Un certain nombre de questions sont posées, notamment: l'obligation vaccinale est-elle vraiment la seule manière de restaurer une couverture vaccinale garante d'efficacité? Est-elle compatible avec les droits du patient qui est en principe libre de se déterminer quant aux soins qui peuvent lui être administrés?
Participant(s) :

Transplanter des têtes

Pas d'adresse web pour l'instant
Description :
La première greffe de tête humaine sera-t-elle italienne ou chinoise ? Au printemps 2017, la presse relaie l’annonce sensationnelle des chirurgiens italien et chinois Sergio Canavero et Xiaoping Ren : chacun se dit prêt à tenter la première mondiale de BTH (ou Body-to-head transplantation) sur l’homme. Des volontaires se seraient manifestés. « Projet mégalo », « absurde, totalement non-scientifique, infaisable et ridicule », « idée folle », avancée par des irresponsables ? Intox ? Le journal New Scientist sollicite l’avis d’experts à propos des travaux publiés par les chirurgiens, le Daily News rapporte le scepticisme de confrères quant aux essais sur les animaux. Canevaro et Ren multiplient les publications, dont celle d’éditoriaux, dans les revues de leur discipline. Un petit réseau de neurochirurgiens, immunologistes et éthiciens échange via ces mêmes revues.
Participant(s) :

Bilan Dépistage du cancer et surdiagnostic

Pas d'adresse web pour l'instant
Description :
L’objectif de réduction de la mortalité par cancer du sein a impliqué la promotion du dépistage et du traitement chirurgical précoce. Des études publiées ces dernières années par des épidémiologues et des médecins de santé publique sèment le trouble dur cette pratique du dépistage systématisé : fait-il réellement baisser le risque de décès par cancer du sein ? Ou entraine-t-il des surdiagnostics et le traitement de maladies qui n’auraient pas constitué de menaces pour la vie des femmes ? Certains médecins dénoncent des « interventions missionnaires » et prônent l’individualisation du dépistage. Dans ce contexte qui attise les craintes des patientes, des gynécologues s’inquiètent à l’inverse des conséquences qu’aurait une moindre utilisation de la mammographie.
Participant(s) :

Taxer les robots?

Pas d'adresse web pour l'instant
Description :
Préconisée, à des fins différentes, par des acteurs du monde politique, économique ou de la recherche, la taxe sur les robots repose sur l’idée que l’on assiste actuellement à phénomène de destruction d’emplois associé à la robotisation, qui aboutira à une raréfaction de l’offre d’emplois. La proposition est contestée, notamment par les tenants de l’idée que taxer les robots aurait pour résultat d’accentuer le retard des entreprises françaises à s’en équiper, et par conséquent d’accroitre la perte de compétitivité et plus globalement d’obérer les performances économiques du pays. L’emploi n’est pas menacé, affirment-ils, il est historiquement prouvé que les mutations du travail induites par les révolutions technologiques sont créatrices de compétences nouvelles.
Participant(s) :

Remplacement mitochondrial

Pas d'adresse web pour l'instant
Description :
En septembre 2016, l’American Society for Reproductive Medicine (ASRM) confirme la naissance en avril d’un bébé à trois parents génétiques. Cette première est l’œuvre de l’équipe du Dr John Zhang, qui a utilisé une technique de « remplacement mitochondrial » ou « de transfert du noyau ». La mère du bébé est porteuse des gènes du syndrome de Leigh et ces gènes se situent dans l’ADN mitochondrial. Afin d’éviter la transmission du syndrome de la mère à l’enfant, l’équipe a retiré le noyau provenant de l’ovocyte de la mère, pour remplacer celui de l’ovocyte d’une donneuse par celui-ci. L’ovocyte ainsi obtenu a été fertilisé in vitro avec le spermatozoïde du père. L’intervention a eu lieu dans un centre de traitement de fertilité au Mexique, la procédure n’est pas autorisée aux Etats Unis où le Dr Zhang exerce également. Tandis qu’au Royaume Uni, à la fin 2016, le Parlement et l'Autorité de régulation de l'assistance médicale à la procréation et à la recherche en embryologie (HFEA) donnent leur feu vert pour une application de la technique sur l’humain, des voix - parfois sollicitées par la presse - s’élèvent parmi les spécialistes du traitement de la fertilité pour appeler à la prudence, quand d’autres saluent une « avancée incontestable »…
Participant(s) :

Ecriture Inclusive

Pas d'adresse web pour l'instant
Description :
Peut-on lutter contre les préjugés à même la langue française ? Qu'est-ce que les inégalités entre femmes et hommes doivent à notre grammaire, aux mots que l'on utilise au quotidien ? Faut-il changer notre manière d'écrire pour ne plus imposer dès l'apprentissage du langage l'idée que le "masculin l'emporte sur le féminin" ? Sans genre neutre en français, peut-on inventer des tournures, voire des formes graphiques qui seraient débarrassées de cette asyémétrie ? Depuis quelques années, ces questions nourissent le débat public, semblant prendre de plus en plus d'importance. De la suppression du terme "mademoiselle" dans les formulaires de l'administration jusqu'à l'interdiction récente par le Premier Ministre de l'usage de l'écriture dite "inculsive", en passant par l'avis inquiet des membres de l'Académie Française et le choix de certain·e·s enseignant·e·s de ne plus enseigner la règle grammaticale de l'accord par défaut au masculin, les avis sont tranchés et les arguments variés.
Participant(s) :

Garde Alternée

Pas d'adresse web pour l'instant
Description :
Depuis 2002, la garde alternée est inscrite dans la loi, comme une possibilité offerte au juge. Fin 2017, une proposition de loi est examinée à l’Assemblée pour que la garde alternée des enfants soit la première solution examinée en cas de divorce. Faut-il une loi pour « rééquilibrer » le droit de garde entre les pères et les mères ? En même temps, cette loi ne risque-t-elle pas d’asseoir la domination masculine sur des mères divorcées ? Quelles solutions correspondent le mieux aux besoins de l’enfant ?
Participant(s) :

Supprimer les voitures des villes?

Pas d'adresse web pour l'instant
Description :
Au début du mois d’octobre 2017, Anne Hidalgo annonçait, dans la suite du plan climat 2020-2050, que Paris serait débarrassée des véhicules à essence d’ici à 2030, poursuivant par cette mesure une politique que certains, critiques, qualifient « d’anti-voiture ». Quelques jours plus tard, douze métropoles, parmi lesquelles Mexico, Madrid, Athènes et Paris ont annoncé un plan objectif commun de réduction drastique de l’usage des énergies fossiles sur leurs territoires, passant notamment par des restrictions de la circulation automobile au profit d’autres modes de mobilité (vélo, transports en commun…). Ce même mois, Londres a renforcé les règles et les tarifs de son péage urbain, instaurant une « toxicity charge » pour les véhicules les plus polluants.
Ces mesures annoncent-elles à terme, une fin de la voiture dans les villes ? Nombreux sont celles et ceux qui l’imaginent. Certains s’en réjouissent, tandis que d’autres offusquent pour différentes raisons, des inégalités d’accès au centre des villes, aux insuffisances des transports de substitution, en passant par la disparition des libertés individuelles.
Participant(s) :

Justice et algorithme

Pas d'adresse web pour l'instant
Description :
Logiciels de prédiction des résultats judiciaires, des indemnités, calcul du risque contentieux ou de récidive : autant d'objets et d'enjeux qui viennent aujourd'hui percuter le monde de la justice, alors que les entreprises de legaltech investissent ce nouveau marché porteur. Pour certains, la justice armée des big datas et des algorithmes prédictifs sera une justice plus prévisible et donc plus efficace (voire plus démocratique), à la fois pour les juges et pour les justiciables. D'autres pointent au contraire le risque d'une justice mécanique, faussée, inhumaine ou dangereuse, et dont les effets pervers seraient dommageables pour tout le corps social. Ils appelent de leur voeux une régulation éthique - et technique - de cette nouvelle promesse technologique. Quel avenir alors pour cette forme de justice équipée de l'intelligence artificielle ? Quelle place pour le raisonnement juridique mais aussi le respect des droits et libertés des justiciables ?
Participant(s) :

Les dangers de la pilule

Pas d'adresse web pour l'instant
Description :
L’utilisation des pilules contraceptives (notamment celles de troisième et quatrième génération récemment) est mise en cause par l’existence de nombreux effets secondaires : dépression, baisse de libido, migraines, thrombose voire des externalités environnementales. Par la médiatisation de procès contre des laboratoires pharmaceutiques, la coexistence de différentes communautés de savoirs, l’implication de professionnels de santé et la multiplication des mobilisations d’usagères, un espace de débats s’est ouvert sur cet objet et ses alternatives.
Participant(s) :

Levothyrox

Pas d'adresse web pour l'instant
Description :
Le Levothyrox est un médicament utilisé dans le traitement de maladies de la thyroïde. En France, plus de 3 millions de patients l'utilisent. Certains d'entre eux (notamment ceux qui ont subi une ablation de la thyroide) sont dépendants de ce traitement à vie. Le laboratoire Merck, qui détient un monopole sur le Levothyrox, a changé la formulation du médicament (modification de plusieurs excipients) au printemps 2017, à la suite d'une demande de l'Agence nationale de sécurité du médicament faite en 2012. Après de nombreuses plaintes de patients souffrant d'effets indésirables graves, la justice condamne Merck à fournir l'ancienne formule du médicament aux patients. Une incertitude demeure quant à l'approvisionnement des patients au delà de l'horizon 2018. Hystérie collective des patients selon certains, crise sanitaire selon d'autres: que nous dit cet épisode sur la régulation des médicaments en France?
Participant(s) :

Linky : faut-il se méfier du compteur communicant ?

Pas d'adresse web pour l'instant
Description :
Présenté par ERDF puis Enedis comme « une nouvelle génération de compteur » dont l'innovation est de transmettre des données de consommation et de recevoir des ordres à distance, Linky s’affiche comme un équipement qui « répond au besoin de modernisation des réseaux d'électricité en France ». Le nouvel équipement est loin de séduire unanimement et tandis qu’une fraction de la population s’oppose à son installation chez elle, une série de question est soulevée par des associations de consommateurs (UFC-Que choisir ?), des organisations de défense des droits de l’Homme (LDH), des organisations de défense de l’environnement (Next Up) ou des organisations préoccupées par l’exposition des populations aux nouvelles technologies de communication (Robin des Toits). Parmi celles-ci : le compteur communicant Linky expose-il la population à un risque lié aux ondes électromagnétiques ? Le consommateur est-il exposé à un risque accu d’incendie ? Quelle utilisation pourra être faite des données collectées par le boîtier ? Qu’en est-il du respect de la vie privée ? Le consommateur sera-t-il exposé à une surfacturation, notamment liée à la nécessité de changer de puissance d’abonnement afin de permettre à Linky de tolérer les dépassements de puissance ? Faut-il considérer Linky comme l’un des outils de « l’emprise tyrannique de la technologie » qui menace ?
Participant(s) :

Non mixité militante

Pas d'adresse web pour l'instant
Description :
Festival Nyonsapa, camp d'été décolonial, atelier formation de Sud-Education : autant de situations qui ont fait émerger - violemment - la question de la "non-mixité militante" dans l'espace public et les médias français. Inspirée des pratiques militantes des droits civiques aux Etats-Unis et du féminisme, la non-mixité vise à faire émerger des espaces de discussion "sécurisés" où peut se déployer une parole sur l'expérience de la discrimination (racisme, sexisme, homophobie, etc.) : la constitution d'un entre-soi caractérisé par le partage de l'identité stigmatisée favoriserait la prise de parole et l'expression d'opinions largement inaudibles ou délégitimées dans le cadre majoritaire. D'autres dénoncent néanmoins cette pratique qu'ils jugent renvoyer à des formes contre-productives de ségrégation et de communautarisme, incompatible notamment avec l'esprit de l'universalisme républicain. Ces conflits traversent le champ politique indépendamment des clivages traditionnels et fragilisent également l'espace militant. La non-mixité militante est-elle compatible avec le cadre républicain, et si oui, à quel prix ?
Participant(s) :

Réforme fisale (ISF…)

Pas d'adresse web pour l'instant
Description :
Stratégie pour éviter la fuite des capitaux ou cadeau fiscal ? Pour Emmanuel Macron et de nombreux économistes, l'impôt sur la fortune est considéré comme un instrument qui, entre autres, favoriserait l'exil fiscal des contribuables les plus fortunés, et aurait un effet néfaste sur l'investissement et donc sur l'emploi en France. Son remplacement par l'IFI, impôt sur la fortune immobilière, censé favorisé l'investissement productif, est pourtant contesté, parce que cette mesure serait en fait inefficace pour relancer l'investissement et la croissance, et se révèlerait ainsi n'être qu'un simple cadeau fiscal accordé aux plus riches, d'autant plus scandaleux dans un contexte d'accroissement des inégalités. Plus généralement, c'est la question du "bon" système de taxation qui est posée, entre justice sociale et efficacité économique.
Participant(s) :